Travailler avec des licences: How to Train Your Dragon

Share this article

En tant que concepteur de jeu en chef depuis presque 3 ans surDreamWorks Dragons : Titan Uprising, j’ai pu voir comment une bonne collaboration avec une licence très appréciée booste le développement du jeu.

Il existe un stéréotype encore répandu affirmant  que  travailler avec des licences établies étouffe la créativité et donne des produits médiocres.

Mais alors que les débuts  sont ternis par des jeux de faibles qualités surfant sur la notoriété des films pour faire de l’argent, les choses ont changé radicalement au fil des années. Du jeu Spider-Man sur PS4 en 2018 à Jurassic World : Alive sur mobile, les joueurs ont désormais plus de choix que jamais pour s’immerger pleinement dans leurs univers préférées. Les licences comprennent aujourd’hui l’importance d’avoir des titres de haute qualité pour soutenir leurs marques. Et Ludia est d’ailleurs devenu un studio expert  en jeux mobiles basés sur des licences.

Écrit par Kevin Messer

L’audience existe déjà

Soyons réalistes : il est difficile de générer de l’enthousiasme autour d’un jeu mobile et de former une communauté. La concurrence devient chaque jour un peu plus intense et le mobile est toujours stigmatisé par des joueurs “vieille école” . Travailler avec une licence réputée donne non seulement un coup d’accélérateur côté marketing, mais aide aussi à bien savoir  » qui est notre audience ». Connaître son audience est un vrai plus pour toutes les étapes du développement d’un jeu. Et l’équipe peut ainsi se concentrer sur ce qui compte vraiment pour des fans déjà très engagés.

En ce qui concerne le jeu How to Train Your Dragon (HTTYD), je suis constamment étonné par la passion et la civilité des fans. L’optimisme qui caractérise cette licence attire constamment des fans bienveillants et respectueux. Même en trouvant des bugs, ils nous le disent sur un ton marqué par une cette intention de   » je veux aider à améliorer le jeu  » au lieu de dire  » vos développeurs sont nuls » ! Cela contribue clairement à une bonne atmosphère de collaboration avec la communauté et motive les équipes à s’améliorer constamment.

Travailler avec des partenaires solides

Lorsque qu’on travaille avec une licence populaire, on travaille aussi avec des partenaires puissants de l’industrie du divertissement. Et même si certaines licences sont plus strictes  dans leurs lignes directrices, établir une relation de confiance en travaillant ensemble sur plusieurs jeux favorise définitivement l’obtention d’une plus grande marge de manœuvre. Ludia a fait ses preuves en matière de respect de l’essence des marques, ce qui nous offre plus de liberté avec ces marques et attire davantage de nouveaux projets.

NBCUniversal a été un partenaire nous offrant énormément de soutien. De Jurassic World à How to Train Your Dragon, nous avons construit ensemble des jeux mobiles sous licence à grand succès. Dans ce partenariat, NBCUniversal a su maintenir un bon équilibre entre assurer l’intégrité de la marque et donner des commentaires sans être prescriptif.

Nous n’avons aucun doute sur le fait qu’ils connaissent leurs licences mieux que quiconque, et ils ont une entière confiance dans notre capacité à créer des jeux mobiles captivants.

Et bien sûr,  travailler avec NBCUniversal comporte aussi ses avantages. La première chose que j’ai faite après avoir rejoint Ludia a été de visiter le magnifique campus de DreamWorks avec l’équipe. Alors que HTTYD : The Hidden World était encore en mi-production, nous avons même eu droit à une lecture du script par le directeur de la licence, Dean DeBlois. Pas mal pour un premier jour !

La valeur des contraintes

Il est bien connu qu’un manque de contraintes peut être terrifiant dans le domaine de la création. Qu’il s’agisse d’un écrivain devant une page blanche ou d’un peintre devant une toile blanche, lorsque tout est possible, difficile de savoir par où commencer. Travailler avec une licence donne des contraintes dès le début. Tout comme la connaissance de l’audience, les contraintes de la marque aident à répondre à une variété de questions tout au long du développement. Parfois, cela peut même  donner naissance à de nouvelles opportunités qu’on n’avait pas envisagées.

Travailler avec les Dragons de DreamWorks Dragons : Titan Uprising a laissé place à des possibilités uniques. Alors que cela  pourrait paraître très étrange de caresser des personnages humains dans un RPG Puzzle standard,  caresser et former une connexion émotionnelle avec les Dragons est au cœur de la franchise HTTYD. Cette vision a été la première chose que nous avons prototypée, et nous avons tout de suite su qu’elle ajouterait quelque chose de spécial que les fans apprécieraient. 

Réaliser ses rêves d’enfance

J’ai eu l’occasion de travailler avec une variété de licences tout au long de ma carrière. Dans la plupart des cas, on revisite les mondes et les personnages de notre tendre enfance. Lorsque j’ai travaillé sur X-Men : Battle of the Atom en 2014, j’avais hâte de revoir les bandes dessinées et les dessins animés qui ont marqué ma jeunesse. Maintenant que je travaille avec HTTYD, j’ai compris la signification des mots aventure et amitié qui représentent la série. Sans licence, il ne serait pas possible de ressentir la nostalgie et d’avoir l’opportunité de faire évoluer la marque.

L’une des meilleures opportunités que nous ayons eues est de créer les Dragons Hybrides. HTTYD comporte beaucoup de Dragons iconiques, et très tôt nous avons su que l’hybridation aurait un immense potentiel à la fois en termes de gameplay et de créativité. Par chance, NBCUniversal a accepté l’idée: maintenant on sait ce que c’est d’élever un Rumblehorn avec un Skrill (indice : c’est de la bombe!).

Article précédent Prochain article

Vous pourriez aimer

shares