Dessiner des dragons avec Dreamworks

Share this article

CRÉER DES DRAGONS AVEC DREAMWORKS

Le travail avec les licences dans l’industrie des jeux vidéos est un de ces sujets complexes. Considéré comme une formidable source d’opportunités pour certains, un frein à la créativité pour d’autres, on pourrait s’acorder à dire qu’il y a autant de raisons de travailler avec les licences et de manière de le faire qu’il existe de marques et de studio.

Mais alors, comment cela fonctionne-il chez Ludia ? Comment travaillons-nous avec nos licences ? Nos artistes se sentent-ils freinés dans leur créativité ? Retour d’expérience avec Philippe, artiste sur Dragons: Titan Uprising.

Philippe

Un travail main dans la main

Après avoir étudié l’art et l’animation, Philippe nous a rejoint chez Ludia il y a maintenant 4 ans. Il a notamment travaillé sur des projets passionnants en collaboration étroite avec Dreamworks, tels que Kung Fu Panda et Dragons: Titan Uprising. « Je suis responsable de la conception artistique des jeux et des visuels. » nous indique Philippe.

Concrètement, comment cela fonctionne-il ?

Et bien, pour le jeu Dragons: Titan Uprising par exemple, le Game Designer côté Ludia peut avoir besoin d’un nouveau dragon pour le jeu. C’est à ce moment que Philippe intervient. Son travail consiste à imaginer et dessiner le dragon : phase de recherche, croquis, ajout de texture, dessin final, colorimétrie, tout est pensé dans les moindre détails. Philippe collabore avec Dreamworks tout au long du processus pour donner vie à cet univers si particulier et aux nouveaux dragons ou autres personnages.  Ainsi ils se partagent les visuels, les commentent en direct et sont en contact permanent jusqu’à la validation finale.

Des défis permanents et stimulants

« Ma passion a toujours été de dessiner et de créer ».

On pourrait penser que ce processus restreint la créativité. Eh bien « pas du tout – nous assure Philippe.- J’adore travailler avec des licences, parce que je suis constamment mis au défi dans mes dessins et fier de travailler avec de grandes marques comme Dreamworks. Les licenses requièrent une certaine créativité et demandent à être nourris continuellement de nouvelles idées et de nouveaux designs ».

Ce lien si particulier avec les licences et cette collaboration constante dans le respect de la créativité, c’est la particularité de Ludia. Selon Philippe, travailler chez Ludia lui a non seulement donné le sentiment de faire partie d’une famille, mais aussi la liberté de vivre sa passion au quotidien en créant constamment de nouveaux personnages pour les jeux. Et il le fait toujours avec passion et bienveillance !

« J’aime me mettre à la place de nos fans quand je crée, cela m’aide à mieux comprendre ce qu’ils attendent des nouveaux personnages, que ce soit pour des vilains ou des dragons hybrides. »

Et pour ceux qui pensent encore que les licences ne laissent pas de place à la créativité et freinent nos idées, sachez qu’elles utilisent régulièrement nos créations exclusives dans leur univers narratif ! C’est pas cool ça ?

Article précédent Prochain article

Vous pourriez aimer

shares